Marie Curie


Biographie

Marie Curie, de son vrai nom, Maria Salomea Sktodowska, était une physicienne qui était passionnée par le phénomène de la radioactivité. Elle est née le 7 novembre 1867 à Varsovie, qui se trouve être la capital de la Pologne. Elle est morte le 4 juillet 1934 à Sancellemoz (c’est un centre de rééducation situé au Plateau d’Assy sur la commune de Passy en Haute-Savoie) suite à une Anémie aplasique (maladie qui s’attaque a la moelle osseuse, la ou se fabrique toutes les cellules du sang, ce qui en résulte un manque de toutes les cellules se trouvant dans le sang). Le père de Marie était professeur de mathématique et de physique, tandis que sa mère était institutrice. Elle est la benjamine d’une famille de trois sœurs, Zofia (1863-1876), Bronislawa Dluska (1865-1939) et Helena Szalay (1866-1961), et un frère, Jozef (1863-1937).

En 1891 alors âgée de 24 ans Maria quitte la Pologne pour aller s’installer en France, plus exactement à Paris où on l’appela Marie. Si Marie quitta son cher et tendre pays qu’elle aimait tellement c’est pour suivre des cours de physique et de mathématique. Plus tard elle aura son diplôme en science, en physique et en science mathématique.

Résultat de recherche d'images pour "marie et pierre curie"

Pierre et Marie Curie dans leur laboratoire

Après ses études elle rencontra un  brillant chercheur du nom de Pierre Curie. Celui-ci la demanda en mariage mais elle hésita à l’accepter, pensant un temps avoir un poste à l’université en Pologne où elle était retournée. Elle reviendra sur sa décision et le couple se mariera le 26 juillet 1895, à Sceau, en France, dans la région de l’île-de-France. Deux ans plus tard, le 12 septembre 1897, naît leur première fille, Irène Curie, qui deviendra, elle aussi, une grande scientifique et décrochera un prix Nobel en chimie. Le 6 décembre 1904 le couple accueil une nouvelle petite fille au sein de la famille, Denise-Ève Curie. Elle sera la seule de la famille à ne pas avoir choisi une carrière scientifique, contrairement à ses parents, sa sœur, ses neveux, son oncle et ses cousins. Pendant ce temps, Pierre Curie était professeur à l’université actuellement appelée « université Pierre et Marie Curie », nommée aussi la Sorbonne. Durant des études, Marie et Pierre Curie découvrent la radioactivité. Puis en poursuivant leurs recherches, ils nommèrent Polonium et Radium deux nouveaux métaux encore jamais observés. Suite à leurs découvertes incroyables ils reçurent le prix Nobel de physique.

Pierre mourut le 19 avril 1906, alors âgé de quarante-six ans, il fut victime d’un accident épouvantable et absurde : il traversait, vers le milieu de l’après-midi, la rue Dauphine (rue de Paris, non loin de la Scène) ; il glissa sur le macadam (revêtement de routes, de chemins, fait de pierre concassée et de sable agglomérés) que la pluie avait mouillé, un char tirée par des chevaux le renversa et l’écrasa. Suite à cela Marie remplaça son défunt mari à son poste de professeur à la Sorbonne, une grande première pour l’époque. En 1909, elle fut nommée professeur de physique dans sa chaire de physique général, puis de physique général et radioactivité.

Plus tard, en 1911, Marie Curie reçut le prix Nobel de chimie. Suite à cela, elle se rendit au mythique congrès Solvay et y sera la seul femme. Là-bas, elle discutera avec Ernest Rutherford (physicien et chimiste néo-zélando-britannique) et une jeune étoile montante de la physique théorique très connue de nos temps, Albert Einstein, avec qui elle restera liée.

Pendant la première guerre mondiale, assistée de sa fille, Irène, âgée seulement de 18 ans, Marie Curie s’impliqua beaucoup pour que la nouvelle technique de la radiographie, qui est très performante et très utilisée maintenant, soit disponible sur le front. Ceci afin d’aider les chirurgiens à localiser, puis extraire les fragments de métal dans le corps des blessés. Après la guerre, son exemple héroïque amena une aide précieuse dans les différentes luttes pour la cause des femmes, en particulier dans le domaine des sciences où elle fut une experte. Aux Etats-Unis elle devint une figure médiatique et elle fit des campagnes pour récolter des fonds pour la recherche scientifique lié au radium.

Malheureusement, les longes heures sur lesquels elle avait étudié le radium et donc été exposée à cette substance, avant qu’on en connaisse vraiment la dangerosité amenèrent à détériorer sa santé. Elle développa une leucémie puis une anémie aplasique qui l’acheva.

Les cercueils de Marie Curie et de Pierre Curie sont maintenant au Panthéon à Paris.

Apport scientifique

Durant ça vie Marie Curie fit la découverte du radium et du polonium.

Le polonium:

Elément chimique de numéro atomique 84, de symbole Po. C’est un métal radioactif.

Découvert en juillet 1998, au cours de leur recherche sur la radio activité menée à l’école municipale de physique et de chimie industrielle (aujourd’hui ESPCI Paris), par Pierre et Marie Curie. Ce nom fut choisi en hommage aux origines polonaises de Marie Curie.

Le radium :

Élément chimique de numéro atomique 88, de symbole Ra. Le radium est un métal présent en très faible quantité dans les minerais d’uranium. Il est extrêmement radioactif.

A la suite de leur découverte du Polonium, durant leurs recherches, en fin 1898, ils observent un composé radioactif inconnu qui donne des lignes spectrales de couleur carmin, jamais décrit précédemment. Un nouvel élément est découvert et nommé radium, mot formé sur le latin radius, le rayonnement, pour rappeler le fort rayonnement radioactif de cet élément.

Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Radium

https://fr.wikipedia.org/wiki/Polonium

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Curie

https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article13551

https://www.youtube.com/watch?v=wxDBA0SagTo