Alessandro Volta


 

Biographie

Alessandro Volta et son premier écrit

Alessandro Volta est un physicien italien, né le 18 février 1745 à Côme, en Lombardie (au nord de l’Italie). Il est issu d’une famille aristocrate, lui permettant d’épouser Teresa Peregrini en 1794, qui lui donnera 3 fils ; Zanino, Flaminio et Luigi Volta. Il commença ses études à Rome. Passionné par l’étude des phénomène électrique, il écrivit son premier écrit en latin intituler  »De vi attractiva ignis electrici ac phaenomenis inde pendentibus » ou  »La force d’attraction des phénomènes d’incendie et électriques de la pendaison » en français. En 1774, il devient professeur de physique à l’école royale de Côme. Un an plus tard, en 1775, Alessandro Volta met au point l’électrophore (première machine électrique a influence). Il étudia aussi quelques gaz notamment le méthane ou certain gaz de marais et , en 1776, il étudia la dilatation des gaz et perfectionne l’eudiomètre.

De 1780 à 1783, Volta visite la France, l’Allemagne, l’Angleterre et les Pays-Bas. Il collabore avec  Antoine Lavoisier et Pierre-Simon de Laplace sur l’étude de l’électricité atmosphérique. La découverte de l’électricité animale par Luigi Galvani, amène Alessandro Volta à étudier, en 1792,  les conditions d’excitation des muscles de grenouille. Il fini par rejeter cette théorie qui privilégiait la présence de tissu animal et met l’accent sur la nécessité d’un circuit électrique fermé constitué de métaux.

Au début du XIX siècle, Alessandro Volta présente son invention révolutionnaire au  président de la Royal Society: la pile voltaïque, qu’il a mit au point à la fin de l’année 1793. Le 7 Novembre 1801, il présente sa pile devant l’Institut de France et y énonce la loi des tensions, ainsi que la valeur des tensions de contact des métaux classés par ordre d’électro positivité décroissante, du zinc à l’argent.

Napoléon Bonaparte a assisté à sa séance et lui fait décerner une médaille d’or, lui accorde une pension et le nomme comte du Royaume et sénateur du Royaume d’Italie.

En 1819, Volta se retire dans sa ville natale de Côme où il meurt le 5 mars 1827, à l’âge de 82 ans.

 

Ses invention et ses études

  • l’électrophore est un appareil qui permet de créer et transporter des charges électriques, constitué d’un disque métallique au centre duquel était scellé un manche de verre. Un gâteau de résine (poix ou cire et plastique dans la version moderne) coulé dans un moule en bois était électrisé par le frottement d’une peau de chat. Le disque placé sur la résine était chargé par influence en le touchant du doigt.
  • le méthane est une molécule composée d’un atome de carbone et de quatre atomes d’hydrogène : son symbole est donc ; CH4. C’est un composé organique, produit par les êtres vivants et le processus de fermentation. Il peut être sous forme gazeuse ou liquide (à très basse température). C’est également un gaz à effet de serre.
  • l’eudiomètre est un  appareil qui sert à mesurer la variation du volume d’un mélange gazeux à la suite d’une réaction chimique.
  • la pile voltaïque est la  première pile inventée au monde. C’est un empilement de couples de disques zinc-cuivre en contact direct, chaque couple étant séparé du suivant par un morceau de tissu imbibé de saumure (eau salée).Il laissera sont nom à la pile et aussi à l’unité de mesure, le volt ainsi qu’à tout les nom de la même famille.

la pile voltaïque

Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alessandro_Volta

https://fr.vikidia.org/wiki/Alessandro_Volta

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Alessandro_Volta.jpeg?uselang=fr

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pile_volta%C3%AFque